Si vous êtes adepte des pêches un peux plus passive que la pêche aux leurres, cette technique est faite pour vous. C'est également un bon complément à mettre en œuvre lors d'une session de pêche au coup (longue canne, anglaise ou feeder).

Cette technique est redoutable de par sa simplicité et surtout de par son efficacité.

Appétissant n'est ce pas ?

DSC01369.JPG

Ca prend du poisson . . . bon d'accord, pas toujours des poissons record, hein . . . DSC01370.JPG

Le matériel requis :

  • Une canne permettant de lancer jusque 120 grammes. Une canne carpe est parfaitement appropriée. Si vous avez une canne un peux lourde type pêche à la bouée ou même surf casting, ça pourra convenir également. Le poids n'est pas ici un critère de premier ordre, puisque votre canne sera posée.
  • Un moulinet garni de nylon entre 0.40 mm et 0.50 mm ou de tresse 50 à 60 livres. Il faudra pouvoir garnir votre moulinet d'au moins 150m. Une taille 6000 ou 8000 sera suffisante.

Daiwa Emblem

  • Un lest assez lourd pour tenir le fond dans le courant (en Seine j'utilise des plombs entre 40 et 100 grammes). Vous pouvez d’ailleurs confectionner vos lest avec un simple cailloux et un peux de fil de fer. En plus d'être économique, c'est également écologique (le plomb . . . bof, bof).

Plomb trilobe

  • Un gros émerillon baril ou agrafe.

Emerillon baril

  • Du Shock Leader Fluoro ou hard nylon

Shock Leader Teklon

  • Des sleeves doubles (optionnel)

Sleeves Double

  • Un hameçon triple (taille 2) ou simple (4/0), renforcé (3X ou 4X) de qualité irréprochable (Owner par exemple).

Owner ST 46

  • Un bouchon de liège (d'un très bon vin de préférence, autant joindre l'utile à l'agréable) ou un petit buldo contenant quelques plomb de pêche.

Bouchon

To be continued . . .